Sauna infrarouge, comment ça marche ?

Site d'information réalisé avec le concours de Santé Forme spécialiste du sauna infrarouge.

 

Dans le domaine de la détente et du bien-être, il existe une quantité impressionnante de procédés, gadgets et autres méthodes soit disant révolutionnaires. Pourtant, on en revient toujours aux choses simples et éprouvées depuis des millénaires. 

Le sauna dont les premières traces remontent à plus de 2000 ans, a, au fil des siècles, fait ses preuves. Contrairement à beaucoup de produits ou d’artifices, il n’a aucune conséquence néfaste pour toute personne en bonne santé. Bien au contraire, ses bienfaits sont connus et sa pratique est recommandée par de nombreux médecins. 

Soyons clairs, le sauna ne fait pas maigrir. Bien sûr en sortant d’une séance, on aura perdu du poids mais ce sera uniquement dû à la forte sudation. 

Le sauna s’inscrit davantage dans un mode de vie en harmonie avec son corps, en respect avec son propre métabolisme. En provoquant une importante sudation, il permet de purifier le corps de l’intérieur. Toxines et métaux lourds sont éliminés. L’esprit dans ce bain de chaleur lâche prise, les muscles se détendent, la sérénité envahie le corps. 

Fort de cette connaissance des bienfaits du sauna, des chercheurs Japonais ont mis au point dans les années 50, une alternative au sauna traditionnel : le sauna infrarouge. 

Pour bien comprendre la différence entre les deux types de saunas, une petite explication s’impose :

Dans un sauna traditionnel, la source de chaleur était à l’origine un feu de bois, puis un poêle à bois et de nos jours un poêle électrique. C’est l’air du sauna qui est chauffé. Il est utilisé en général aux alentours de 70 à 80°C. 

Dans le sauna infrarouge la chaleur ne chauffe que partiellement l’air de la cabine. Les infrarouges ont en effet la particularité de se propager sans chauffer l’air traversé. Cette chaleur est captée par le corps. On peut donc sentir une chaleur intense sans pour autant être oppressé par une température ambiante élevée. 

Cette grande différence par rapport au sauna traditionnel explique le succès du sauna infrarouge surtout dans les pays du sud de l’Europe. En Scandinavie par contre, ce nouveau mode de sudation ne rencontre aucun succès. 

Sauna infrarouge, installation

L’installation d’un sauna infrarouge ne nécessite pas d’infrastructure particulière. Une simple prise électrique est suffisante. La consommation du sauna infrarouge dépend de son volume mais elle ne dépasse guère 3500 W par heure soit environ 35 centimes d’Euros par heure. 

Il existe une grande variété de tailles de saunas infrarouges. Contrairement au sauna traditionnel, s’y allonger ne présente pas vraiment d’intérêt.  En effet, les panneaux rayonnants infrarouges étant logés dans les parois verticales de la cabine, il vaut mieux pour optimiser leur efficacité s’adosser contre la grille en bois les recouvrant. C’est ainsi que les bienfaits du sauna infrarouge se feront le plus ressentir. 

 

Contre indication à l’utilisation d’un sauna infrarouge

L’utilisation d’un sauna infrarouge requiert quelques précautions. Du fait de sa température relativement élevée, environ 50-55°C, il peut être contre indiqué pour les personnes souffrant de certaines pathologies. 

Parmi celles-ci, les troubles cardiaques figurent au premier rang. En effet l’élévation de la température corporelle lorsque l’on utilise un sauna infrarouge induit une réaction du corps pour maintenir sa température interne constante.  Cela se traduit par une sudation importante et surtout ne augmentation de la circulation sanguine sous l’effet d’un rythme cardiaque plus élevé. C’est précisément ce phénomène qui présente un risque réel pour les personnes souffrant d’une maladie ou d’une anomalie cardiaque. 

Des maladies respiratoires comme par exemple l’asthme sont également incompatibles avec l’utilisation d’une cabine infrarouge. 

Ce rappel des précautions d’usage n’est pas exhaustif. Il est important même en absence de tout symptôme de demander conseil à son médecin traitant. Lui seul sera apte à déterminer si votre état de santé est compatible l’utilisation d’un sauna infrarouge

Dernier point : En cas de malaise ou d’inconfort durant une séance, ne pas se forcer à rester dans la cabine. Le corps est une machine formidable. Il est capable d’envoyer des signaux au cerveau lui indiquant que la situation n’est pas tenable. Cela peut se traduire pas un léger malaise ou une sensation d’inconfort. Dans ce cas mettre rapidement fin à la séance, se doucher et s’allonger pour récupérer

Sauna infrarouge, utilisation

Le temps de chauffe d’un sauna infrarouge est d’une vingtaine de minutes. La température maximale est de 60 – 65°C. Lors des premières séances, chaque utilisateur pourra déterminer sa température de prédilection. Il n’y a pas de règle. Une séance à 60°C ne sera pas plus efficace qu’une séance à 50°C. Le but est de trouver la température apportant le plus de bienfaits à son corps. 

De même, la durée de la séance est très variable d’une personne à l’autre. Et même pour une même personne, elle pourra varier en fonction de sa fatigue, de son niveau de stress. Il est conseillé de ne pas se fixer un objectif comme par exemple  ‘’60°C pendant 10 minutes’’ mais d’être à l’écoute de son corps. 

Ne pas oublier l’objectif ultime : se détendre, se faire du bien et trouver calme et sérénité. Ce thème est également développé sur sante-forme.eu

Sauna infrarouge, achat

Un sauna infrarouge peut s’acheter dans certaines grandes surfaces de bricolage. Mais dans la plupart des cas, les modèles proposés sont de très mauvaise qualité. Un sauna infrarouge est soumis à des contraintes de températures importantes. Il doit en outre pouvoir être utilisé très fréquemment, voir quotidiennement. C’est un achat que l’on fait une fois dans sa vie. 

C’est pourquoi il vaut mieux orienter sa recherche sur Internet. Les sites marchands de saunas infrarouges y sont très nombreux. Là aussi, la très grande majorité ne proposent que de l’entrée de gamme. 

Les sites proposant des saunas infrarouges haut de gamme pouvant même être utilisés par des professionnels du bien être sont assez peu nombreux. 

Pour bien comparer les saunas infrarouges entre eux, servez vous des descriptions techniques et contactez les marchands. Posez leur des question, jaugez leurs connaissances. Il est important d’avoir affaire à de vrais professionnels pour la qualité des conseils mais également pour le suivi. 

Evitez les sociétés de moins de 5 ans d’existence. Si votre fournisseur venait à disparaître vous ne pourriez plus avoir de pièce de rechange pour votre sauna infrarouge. 

 

En conclusion, le sauna infrarouge est un formidable allier santé que l’on peut facilement installer chez soit. Alors pourquoi hésiter ? 

Pour tous ceux souhaitant des informations sur le sauna traditionnel, nous conseillons le site www.guide-sauna.com 

Sauna infrarouge et qualité

Comment s’assurer de la qualité d’un sauna infrarouge avant son achat ? Cette question, beaucoup se la posent surtout lors d’un achat sur un site de vente en ligne. Ne pouvant dans la plupart des cas juger des prestations en essayant la cabine infrarouge, il faut se reporter aux descriptions et caractéristiques techniques.

Différentes situation se présentent : Une description de 2 ou 3 lignes… passez au suivant. Les descriptions inexistantes ne sont pas bon signe. De manière générale lorsque sur le plan technique la qualité est présente, les revendeurs n’hésitent pas à entrer dans les détails. Pour eux les caractéristiques techniques sont de véritables arguments de vente.

Lorsque la description est détaillée et précise, il faut comparer les points suivants :

-  Pays de fabrication du sauna : 99% de chance qu’il soit fabriqué en Chine… Mais ce n’est pas une fatalité : il existe des fabricants Européens se distinguant par une qualité exceptionnel. Acheter une cabine infrarouge fabriquée sur notre continent c’est aussi être sûr qu’aucun composant nocif n’a été utilisé. Parmis ceux-ci, citons les colles, lasures,  isolants synthétiques et autres produits chimiques.

-  Nature des matériaux : Le sauna infrarouge doit être fait de matériaux non traités et le plus naturels possible. Le bois doit respecter des épaisseurs minimales pour ne pas fissurer au fil des utilisations.

- Puissance : Elle a son importance pour juger de l’efficacité de la rapidité de chauffe. Attention toutefois : puissance consommée ne signifie pas forcément puissance restituée. Certains éléments chauffants infrarouges ont des rentabilités meilleurs que d’autres.   

-  Outre le produit lui-même il est important de s’assurer de la pérennité de l’entreprise commercialisant le sauna infrarouge. Rien de plus désolant que d’acquérir une belle cabine infrarouge et de ne plus pouvoir obtenir les pièces à la suite de la défaillance du commerçant.

-  Les compétences des vendeurs doivent également être testées. Il ne faut pas hésiter à les appeler, à leur poser des questions techniques. N’oublions pas que ce sont eux qui devront vous répondre en cas de problème technique. Ils doivent donc parfaitement connaître leur matériel et être capables de localiser une panne et d’y remédier rapidement. 

Sauna infrarouge et sécurité

Un sauna infrarouge doit être considéré sur le plan de la sécurité comme un appareil électrique à vocation domestique ou commerciale. Il doit de ce fait répondre à la réglementation et aux normes de sécurité.
En premier lieu, les saunas infrarouges doivent être équipés d’un système de disjoncteur différentiel intégré. Il permet en cas de défaillance d’un émetteur ou en cas de fuite de courant brusque de mettre l’appareil en sécurité en coupant son alimentation électrique.
La cabine IR est également équipée d’une sonde de température. Son rôle premier est de réguler la température  en fonction des réglages de l’utilisateur mais également de provoquer l’arrêt total en cas de surchauffe.
Autre dispositif de sécurité : la minuterie. Il faut en effet qu’en cas d’oubli une temporisation stoppe le fonctionnement.
Enfin la protection mécanique : C’est un dispositifs empêchant tout contact direct avec les parties électriques et notamment les émetteurs IR. Ce point n’est malheureusement pas toujours respecté : on voit encore des cabines infrarouges avec des dossiers trop largement ajourés et positionnés devant les émetteurs. Outre le risque de brûlure par contact direct avec la peau, il existe un risque de choc électrique en cas de défaillance de l’émetteur.
 
L’ensemble de ces protections font parties des conditions sine qua non pour l’obtention de la certification CE.  

Sauna infrarouge public

Les centres aquatiques et piscines publiques élargissent leur offre en proposant des espaces dédiés au bien-être. A côté du spa, des prestations de massage et des bains à remous, on y trouve de plus en plus fréquemment des cabines infrarouges. Moins chaudes que les cabines de sauna traditionnel, les cabines infrarouges sont potentiellement plus à même d’attirer du monde.

Mais un sauna infrarouge professionnel n’a pas tout à fait les mêmes caractéristiques qu’un modèle dédié au particulier. En premier lieu sa structure est bien plus robuste. Une utilisation publique est souvent synonyme de détérioration rapide. Pour contrecarrer le peu de douceur de la part des utilisateurs, les parois doivent être faites d’un squelette en bois renforcé. Les lambris ne doivent évidemment pas céder au moindre choc. Ils sont par conséquent d’au moins 15 mm d’épaisseur. Les banquettes doivent être résistantes pour supporter tout type de corpulence.

Autre point important le sauna infrarouge public doit impérativement être équipé d’une porte pour personne à mobilité réduite (PMR). Cette porte sans seuil et d’une largeur minimale de 82 cm doit permettre le passage d’un fauteuil roulant.

Concernant le tableau de commande permettant d’ajuster la température et la durée de fonctionnement, il est souhaitable qu’il soit hors de portée des utilisateurs. Deux solutions : soit son accès est protégé par un système mécanique verrouillable (boitier par exemple) soit il est déporté dans une pièce à accès limité au personnel de l’établissement. 

Les saunas infraouges professionnels sont en vente sur le site www.sante-forme.com